Slide graveur-fou-estampe-contemporaine Slide laura-loriers-graveur-fou-estampes-contemporaines

Professionnels, téléchargez mon dossier

petits et grands curieux inscrivez-vous à la newsletter

laura-loriers-graveur-fou-estampes-contemporaines

amateurs de belles images, visitez la galerie

Contactez-moi

Estampes contemporaines

Laura Loriers alias le Graveur fou.

Partager

Ma démarche artistique se résume aux mots : explorer, transmettre et graver la mémoire.

Enfant, j’ai des aspirations peu communes.

Je veux exercer “un métier en voie d’extinction“.

Quand je découvre la gravure, c’est une évidence, je veux être graveur.

J’y vois non seulement la tradition mais aussi le partage. Pour ne rien gâcher, la gravure m’offre l’infini.

En effet, je peux modifier mes œuvres sans limites.

Mon ambition est de vulgariser ce médium encore trop peu connu.

Pour cela, je transforme mes spectateurs en co-créateurs.

Ce qui me transcende c’est l’idée de graver dans la mémoire des souvenirs, des rêves et même l’histoire de l’art.

Ainsi, plus que des estampes, je crée des souvenirs.

graveur-fou-estampe-contemporaine

Rêver

graveur-fou-estampe-contemporaine

Ma carrière artistique est un élan du cœur – une évidence.

Elle a réellement débuté un soir d’insomnie à l’heure où je rentrais dans l’âge ingrat.

A ce moment, je fais un vœu : “je veux être artiste”.

J’ai attrapé mon crayon, fait un croquis sur la couverture d’un livre et j’ai réveillé ma mère.

“On en reparlera.” Voici sa seule réponse.

Je n’ai rien lâché et nous en avons reparlé chaque jour.

J’entame des études d’art et je rejoins l’éducation nationale.

Tout au long de ces années, ce vieux rêve grandit en moi.

20 ans plus tard, il m’a menée en Belgique, Allemagne, Espagne, au Canada … et même au Japon !

J’ai longtemps douté, tâtonné, questionné…

Mais il y a un an, j’ai quitté mon travail pour me reconnecter à ce cri des tripes.

Je suis une artiste et je veux vivre pleinement de mon art !

S'évader

L’art c’est la liberté. Et pour trouver cette fameuse liberté, j’ai beaucoup voyagé. Mais partout cette furieuse envie d’être apparait comme une folie. Une folie qu’il faut vite étouffer au fond de soi avant qu’elle ne dérange…

C’est lors d’une résidence au Japon que prends le pseudonyme du Graveur Fou. Nom d’artiste ou nom de guerrier, il est ma réponse au monde qui veut me maintenir dans une case.

Graveur Fou, je suis libre d’expérimenter et je vous emmènerai où bon il me semblera. Me suivrez-vous ?

Je vous mettrai des étoiles plein les yeux et  vous vivrez une aventure qui sera graver dans vos mémoires !

Graver

L’estampe est un monde paradoxal. C’est un art du multiple et pourtant chaque exemplaire est unique. La gravure est d’abord un moyen de diffusion. C’est devenu un art.
Entre la matrice et l’impression, le résultat est inversé. A chaque tirage, la magie de la découverte se renouvelle.

Véritable casse-tête pour le profane, aventure merveilleuse pour le passionné, l’estampe nous ouvre le champ de l’infini.