3 mètres vertical

20952981_1749980545299748_8672110776558180401_nDepuis longtemps Maman m’avait passé une commande. Elle aimerait bien que je lui réalise une sérigraphie comme Wahrol de 1m x 1m pour accrocher au dessus du bureau. J’ai trouvé que ce serait un cadeau idéal pour son anniversaire. Mais voilà, mise à part que je n’était pas du tout inspirée je trouvais que le style demandé n’allait pas dans son salon. A côté de ça, elle dit souvent qu’elle aimerait bien une citation sur son mur, comme c’est à la mode et moi je trouvais dommage qu’elle n’ai plus de rideaux…. Tout cela a fait tilt dans ma tête mercredi soir alors que je visitais ma grand mère. J’allais lui réaliser un rideau en sérigraphie. 5m par 2,60m. Même pas peur. En plus c’était le moment où jamais puisque le lendemain Charlie Ldc venait visiter l’atelier. Il pourrait m’aider à manipuler le tissu. Histoire d’une heure ou 2 pas plus. Le lendemain matin je retournai à Paris choisir mon tissu.

Finalement le rideau, du moins la partie imprimée ne fais plus que 3 de large pour des raison d’économie par 2m10 de haut suite à des soucis techniques. J’ai choisi d’imprimer sur un voilage en lin pour briser la vue sans cacher la lumière. Le lin c’est un cauchemar à travailler. Mais c’est tellement beau. Ce qui me rassure c’est qu’au final la vendeuse coupait encore plus mal que moi. J’ai dit que ce serait facile et rapide. On y a passé deux jours complets. En théorie c’était simple impression sérigraphie. Motifs simplifiés à l’extrême pour ne pas perdre de détail dans la trame du voile. En pratique à part la partie impression classique, je n’avais jamais imprimé aussi grand, jamais sur du voile de lin, jamais avec ces encres. Une riche expérience j’ai appris plein de chose. Un moment intense aussi. La complicité du travail à deux et le stress d’imprimer sur un support hors de prix qui interdit l’erreur. Des erreurs il y en a eu. Mais toujours rattrapées. Ouf.

Quand je parle d’erreur je pense à l’encre rose fushia qui coule de l’écran et fait une belle traînée sur le tissu. On a nettoyé à l’eau il ne restait plus qu’une légère teinte qui serait camouflée par un oiseau qui prendrait place à cet endroit stratégique. Ca ne séchait pas assez vite pour imprimer l’oiseau alors j’ai pris une sorte de sèche cheveux et … j’ai brûler le tissu parce que je bavardais en même temps.

Mais comment,au départ, l’encre, a-t-elle pu couler ainsi ? La mer est symboliser par une large bande bleue. Donc quelque chose de droit et de continu. Le lin devait être tendu. Il ne fallait pas se tromper entre le haut, le bas (qui dépendaient des découpes…). Alors on a décidé de tendre le rideau sur la porte du garage. Il a fallu enlever la multitude de croquis qui la recouvrait. On avait une belle surface de travail mais à la vertical. Je pense qu’il n’y a plus rien de droit mais c’est propre et harmonieux. Enfin pour le moment. Car maintenant il faut faire les coutures et la broderie. Oui car comme pour gagner du temps je travaille dans mon atelier perso je n’ai pas accès à une table d’insolation donc tout est réalisé avec des pochoirs. Mais il y a une citation : ” J’ai décidé d’être heureux parce que c’est bon pour la santé” de Voltaire. Une typo facile à découper n’était vraiment pas en harmonie avec le reste. Et faire un pochoir d’une typo anglaise !!! alors dans un premier temps je me suis dit que de toute façon ça ne sert à rien de l’imprimer puisqu’il ne m’en faut qu’un exemplaire de la phrase. Je vais l’écrire au feutre. Pas le droit à l’erreur. Mais quelque chose me perturbait : le maillage du tissu permettrait-il une bonne netteté des lettres ? Et suis-je capable de réaliser un tracer parfait ? J’en doute. Non l’idéal me semble être la broderie.et maintenant que je l’écris  je réalise que je point que j’envisageais n’est pas le plus beau. Qu’il va me falloir beaucoup plus de temps que prévu pour cette citation qui fera 2m40 de long….

Maman rentre mercredi. Soit un mois après son anniversaire. Je pense lui faire un colis avec la partie non imprimée du rideau, un descriptif et une photo de la suite. Et puis après peut être lui faire du charme pour qu’elle termine la broderie ?

No Comments

Post A Comment