Après un mois, faisons le point.

Demain, cela fera un mois que j’écris quotidiennement ce blog. Je souhaiterais garder le rythme au moins jusqu’à l’exposition. Mais ce serait bien que je puisse le garder plus longtemps. Le plus longtemps possible, que ça porte ses fruits. Pour le moment je ne le partage que très rarement. Je me pose exactement les mêmes questions que lors de mes premières expositions :

Est-ce que je montre ou pas ?  Non c’est pas prêt. J’aurais dû partager la semaine dernière, c’était bien mieux que celle là.”

Les coulisses des coulisses.

J’ai eu cette idée de reprendre le blog par rapport l’expo, pour vraiment montrer les coulisses. Exposer les coulisses. Et du coup c’est super intimidant. Généralement, je trouve que le processus est plus intéressant que le travail abouti, mais je ne l’expose pas. J’en laisse transparaitre quelques bribes choisies. Là c’est totalement une mise à nue. Bien plus que lors des visites d’atelier. Il y a toujours quelque chose de magique dans l’atelier. Et aussi des tiroirs et placard où cacher les secrets.  Après si je me contentais de décrire le visible il n’y aurait pas beaucoup d’intérêt à ce blog.

Les catégories.

Quant au choix des articles, ça dépend vraiment des catégories. J’ai un petit carnet pour les idées. Petit carnet que je suis rarement, parce qu’après coup les idées ne me plaisent plus. Les thèmes et sur la route de l’art sont les articles les plus durs à écrire mais ceux où il y a le plus de matières. Le journal de bord dépend de mon activité de la semaine et de l’inspiration du jour. Aucune inspiration aujourd’hui, mais vu que ça fait un mois que je tiens ce blog régulièrement, je me disais que je pouvais faire un point.

Les parties qui me posent le plus de difficultés sont :

  • La vie à l’atelier : je suis dans quelque chose d’assez routinier.
  • Comment créer : s’il existait des formules toutes faites je n’aurais pas besoin d’écrire dessus. Je pense d’ailleurs que je vais bientôt faire un sondage sur les réseaux sociaux pour avoir des idées.

Et sinon …

Semaine assez difficile.
A force d’avoir arrêté, repris, arrêté, repris l’école, je n’arrive pas à réaliser que c’est terminé. J’ai totalement perdu le rythme que j’avais réussi à mettre au point et qui semblait me convenir.
Par exemple, se lever à 6h faire du sport puis être prête à bosser dès 8h est devenu :
Se coucher à pas d’heure, se lever à 9h en mangeant du chocolat jusqu’à comprendre sur quelle planète je suis
.
En plus hier j’ai reçu un papier m’octroyant l’accord pour exercer le métier d’enseignant sur tout le territoire français… Mieux vaut tard que jamais, mais un peu trop tard quand même.

No Comments

Post A Comment