J’ai été au resto en chaussettes !!!

resto-chaussettes-kyoto

Arrivée à Kyoto.

Je suis arrivée à Kyoto il y a quelques heures (soit dit en passant le Shinkansen j’adore !!! C’est comme le TGV en 1ere classe et avec plus de place).

Notre chambre est beaucoup, beaucoup, beaucoup plus grande que la dernière fois. Par contre les wc ont beaucoup moins de boutons de réglages. Va falloir tester ça aussi.

Bref. Il pleut, il est tard, on a faim. J’ai faim. Je suis affamée. On nous indique un resto pas loin. On le trouve du 1er coup, mais c’est bizarre. Sur la rue y a une carte, mais quand tu pousses la porte y a un grand couloir vide et 3 paires de chaussures au bout. Ah non ce doit être chez quelqu’un. Mais alors il est où le resto ?

Le resto.

Je vois des gens qui entrent, ôtent leur chaussures et sonnent. On vient leur ouvrir et je reconnais la tenue d’un serveur. Ok on y va. Bon franchement j’espère que ça va pas puer des pieds. Que JE ne vais as puer des pieds, après une journée à crapahuter sous la pluie avec de grosses chaussures de rando alors qu’il fait chaud….

Pas de chaussures.

A l’intérieur le casier à chaussures, puis on nous conduit à notre table. A notre petit coin que pour nous. C’est chaque fois de mini espaces. Et waouh que c’est beau. C’est comme dans les film sauf que je croyais qu’il n’y avait ça que chez les gens parce que franchement le resto en chaussettes c’est bizarre (mais ça évite de te demander si tu peux oser enlever tes chaussures en toute discrétion parce que t’as mal aux pieds). En plus ils sont vachement prévoyant ils ont prévu de la place sous la table pour les jambes des touristes….

La commande.

Pour la commande, très prévoyant aussi. On te laisse une tablette, tu choisis la langue, les plats et quand t’es décidé tu cliques sur “commander” et hop là. Et si tu as une demande que la tablette ne peut pas satisfaire, y a la sonnette.

On a pris :

  • une omelette fourée au riz,
  • un beignet de riz
  • une sorte chirachi (avec évidement du riz en dessous).
  • Beaucoup de riz quand même.

Je crois qu’il faudrait faire plusieurs fois le même resto pour que ce soit parfait (mais là c’est pas dû au Japon, je pense pareil en France…) Mais sinon c’était vachement bon. Et super classe. Si j’avais su j’aurais mis des chaussettes à paillettes. Mais au moins elles étaient pas trouées mes chaussettes.

A la fin de repas j’ai compris que :

  • au dessus de nos têtes (à partir du moment où tu t’assois), il y avait des portes manteaux.
  • l’espace sous la table, c’était pas pour mes pattes mais pour mon sac. (Les japonais prennent grand soin des affaires des uns des autres : Quand tu vas au resto ton sac est souvent par terre ? Et bien là on te fourni un joli casier en osier pour ne pas mettre ton sac à même le sol.)

Kyoto, 14 juillet 2019.

Quelques liens pour en savoir plus.

Liens internes :

Liens externes :

No Comments

Post A Comment