la journée de l'estampe à Saint Sulpice

La journée de l’estampe contemporaine à Saint Sulpice.

Aujourd’hui je suis allée à la journée de l’estampe contemporaine de Saint Sulpice. C’est un miracle qu’elle est été maintenue alors que tant d’autres événements commencent à être une fois encore annulés. Quant au climat …. Pour moi, la pluie est devenue un élément incontournable de Saint Sulpice depuis le déluge inoubliable d’il y a deux ans.

Saint Sulpice, le rendez-vous inratable.

Saint Sulpice c’est le rendez-vous inratable de tous les graveurs, qu’ils soient exposants ou visiteurs. Le « vilain petit canard” que je suis barbote de stand en stand à la rencontre des artistes, d’allée en allée pour saluer les copains. D’ailleurs le premier exposant que je croise, c’est dans la rue. Alors que je suis encore au bistrot à finir mon thé, Pierre Khazarian est à la recherche d’un sandwich. On échange quelques mots, qui me mettent l’eau à la bouche. Hâte de revoir son paravent et de connaître tous les détails de l’aventure.


Edition masquée, on se regarde dans les yeux, on s’interroge jusqu’à ce que l’un de nous lève le masque : Reconnu ! L’autre baisse le masque à son tour 😉 Et quelle chance de s’être ainsi reconnu car l’homme masqué me rappelle que nous avons toujours une transaction en cours. Il m’attend au retour de mon voyage de noces pour m’acheter un artistae.

Saint-Sulpice, la foire de l’estampe contemporaine.

Perso, il n’y a qu’une seule chose que je regrette à Saint Sulpice. C’est paradoxal, parce que c’est aussi ce qui rend cette journée si passionnante : il y a trop d’exposants !!! J’y suis restée plus de deux heures et déjà sur Insta, je vois défiler les photos de tous ceux que j’ai ratés. Soit qu’ils étaient noyés dans la masse soit que je regardais le stand d’à côté et ai oublié de revenir sur mes pas.

Mais le point fort de cette journée de l’estampe contemporaine c’est le nombre de ces exposants ! Quel plaisir de voir autant de graveurs ! Et surtout de pouvoir enfin admirer en vrai toutes les estampes des artistes que je suis via les réseaux…

Pierre Khazarian, graveur non conventionnel.

La journée de l'estampe, Saint Sulpice , Pierre Khazarian
Avec P. Khazarian devant son paravent

Pierre c’est un graveur à part. Rien à foutre des codes, des marges et du papier bien blanc. La gravure c’est une aventure et quand on l’écoute parler de son paravent on écoute le récit d’un aventurier. C’est limite si on n’a pas envie de croire qu’il a plongé, péché ces drôles de poissons des profondeurs pour en faire un gyotaku.

Quand à la grande aventure du paravent, il s’est envolé et s’est offert une petite descente de luge sur les barres de toit, sur l’autoroute …

Liens externes :

1 Comment
  • khazarian
    Posted at 15:14h, 13 octobre Répondre

    je t’ai laissé un ,[comment le taire ?],
    un compliment sur ton e mail
    car du Moyen -Âge, je suis
    et en matière de com.
    beaucoup de retard, j’ai .
    …en plus, dois-je l’ajou-thé
    jôli journal à la japonaise..

Post A Comment