vue des nuages

La tête dans les nuages.

Séance bien-être dans les nuages.

Dans le magasine Air France, plein de bonne volonté, on nous propose des exercices pour se dégourdir les muscles alors qu’on reste trop longtemps sans bouger dans des espaces trop petits avec des jambes trop grandes.

J’ai voulu mettre en pratique. Malheureusement je crois qu’il n’y a qu’en première qu’on peut se livrer à ce genre de luxe :

  • se pencher en avant
  • poser la tête sur les genoux
  • tout ça sans se cogner dans le siège de devant.

La géographie depuis les nuages.

Sinon j’ai pu mettre ce temps à profit pour réviser mon vocabulaire et remettre ma géographie en place.

L’avion est monté jusqu’en Finlande puis a traversé la Russie.
D’ailleurs la Russie semblait plongée sans le noir alors qu’il ne faisait pas nuit.

Il n’ a pas fait nuit durant notre vol, nous avancions avec le jour.

Les cartes interactives c’est génial parce que ça tourne et ça n’a plus rien à voir avec une planisphère.

Les pays changent de place !

Enfin façon de parler. Maman continuait de lire le guide de voyage. Il semble que nous aurions pu passer 15 jours de plus rien qu’à Tokyo et pendant qu’elle essayait de résoudre des dilemmes cornéliens je commençais à m’interroger sur le choix logique des outils que j’avais pris.

A contre cœur j’ai décidé de ne pas emmener mon pyrograveur et je n’ai envie que de lui. Comme quoi la raison n’est pas toujours judicieuse.

Aéroport de Tokyo, le 8 juillet 2019

Quelques liens pour en savoir plus.

Liens internes :

Liens externes :

No Comments

Post A Comment