N’avez-vous donc rien appris ?

Petit coup de gueule sur le confinement, ou plutôt l’ artiste confiné.

Demain sera fait de ce que je crée aujourd’hui !

J’avoue que ça fait toujours bizarre quand on te dit que tu sers à rien et que ta raison de vivre est inutile. Mais ce qui m’énerve ce sont les artistes qui se plaignent, qui se sentent délaissés ou rejetés et ne font rien contre ça.

C’est pas comme si c’était la première fois !

Je veux dire pourquoi ?! C’est pas comme si ça nous tombait dessus et qu’on ne savait pas ce que c’était d’être confiné.

La première fois nombreux sont ceux qui ont agi et qui se sont exprimés au sujet du confinement, qui ont essayé de le mettre à profit et plein de solutions ont été apportées.

Pourquoi les ignorer et vouloir tout reprendre à zéro ? N’avez-vous donc rien appris depuis la première fois ?

On n’a plus le droit d’exposer…

artiste-confiné
Anne Iris Caillette, artiste confinée et exposante

Il n’y a pas que les galeries et les lieux publics pour exposer, vendre ou voir de l’art. T’es artiste alors si veux exposer, soit créatif. Et puis sinon t’as qu’à créer pour vendre plus à la sortie du confinement. Sois artiste avant d’être confiné !

C’est peut-être un peu dur de ma part de penser ça, mais vraiment je ne comprends pas. J’ai testé des trucs au printemps et depuis je me prépare à avoir des solutions pour vivre en confinement. La seule chose qui m’a prise au dépourvue c’est de n’avoir que 24heures pour aller faire mes courses artistiques. Courses qui étaient prévues depuis plusieurs mois (et donc pas essentielles puisque j’ai pu m’en passer).

C’est aussi probablement égoïste de ma part car j’ai la chance d’avoir mon atelier à la maison (et d’avoir fait de toute ma maison un atelier) mais ce confinement ne change rien à ma façon de vivre ! ( sauf que je ne vais plus à Paris une fois par semaine) : J’ai 15 commandes à réaliser alors je n’ai pas le temps de me dire “mais de quoi sera fait demain ? ” car demain sera fait de ce que je fais d’aujourd’hui. Et concernant les livraisons que j’ai dû annuler, soit j’attends un peu soit, si ça se prolonge trop, je les expédie !

Montfermeil, le 5 novembre 2020.

No Comments

Post A Comment