Nouveaux territoires.

Depuis la dernière fois pas grand chose du côté de l’atelier. La création se passe au jardin. J’ai décidé d’y faire une rocaille appelée “Des espoirs de l’artiste” où je demanderai à des amis artistes de créer une petite sculpture exprès pour ce nouveau territoire. D’ailleurs en parlant de nouveaux territoires, hier je suis partie à la découverte de différentes jardineries. Nous nous sommes perdues et avons atterri dans la maison de Van Gogh à Auvers sur Oise. Pas de tableau là-bas. Juste une ancienne auberge et un beau morceau d’histoire. La visite dure 30 mon et est captivante. La-bas en l’espace de 2 mois il a peint 70 toiles ! A l’époque c’était la pleine campagne a 1h de train de Paris.  De nos jours il y a plus de temps de trajet. (je déjeune en écrivant et comme j’écrivais déjà pendant que ça cuisait, je mange brûlé).  Je comprends pourquoi il a pu être si productif là-bas. L’espace d’une seconde je me suis imaginée vivre dans ce trou paumé si joli qui est sur je ne sais même pas quelle ligne de rer. J’y retournerai.  Je trouve que c’est ce qu’il manque ici, dans ma ville :  des artistes, une histoire , un joli cours d’eau et des paysages enchanteurs. Enfin pour l’histoire il y a quand même eu Causette. Il faudrait que je me lance dans une exploration de la ville. Pour les artistes il va y avoir une résidence et j’en avais déjà croisé des plutôt intéressants mais impossible de les retrouver. Je pense à une femme sculpteur qui avait produit un magnifique oiseau en bois. Mon grand père voulait le lui acheter mais elle aimait tellement son oiseau qu’elle préférait lui en faire un autre. Mon grand père voulant celui-ci et pas un autre la discussion s’est achevée. Et quant au cours d’eau j’en créerai un dans ma rocaille, mais pas tout de suite. Trop de choses à penser.

J’aime bien l’idée d’organiser des Workshop 3 ou 4 jours 1 ou 2 artistes viennent et on bosse en total immersion. Juste nous, l’art et les pizzas. Ce matin comme il pleuvait trop pour aller au jardin j’ai chamboulé tout mon salon. Je veux profiter de la vue à la fenêtre. Pour l’instant, un grand néant caché par un rideau écru avec des cerfs de Noël qui sert de brise vu en attendant mieux. Et “mieux “,ce sera le paysage que je vais créer devant cette fenêtre. Le jardin représente aussi un boulot immense mais je souhaite créer dans mon espace un lieu d’inspiration et de calme propice à la création.

J’ai fini de lire la biographie de Niki de Saint Phalle et j’avoue que cette lecture n’est pas innocente à l’idée de mon jardin des espoirs de l’artiste.

Sinon j’ai décidé de ne pas rehausser la marelle. Elle n’a pas été conçue pour être coloriée à la craie. Ce n’est pas comme la série des artsitae. On a fait les photocopies. Finalement c’est du noir et blanc car _ il faudra que l’on m’explique pourquoi _  le noir rouge est sortie vert !!!!!!!

J’ai repris ma broderie “le rêve”. J’en ai profité pour regardé “broderie contemporaine” sur Google. C’est incroyable. Comme lorsque j’ai commencé à m’intéressé à la gravure, j’y ai découvert un univers passionnant et enchanteur qui est à des années lumières des gabarits points de croix de mon enfance. Du coup je suis déjà un peu déçue par ma réalisation mais j’ai hâte de pousser plus loin.

Tags:
, ,
No Comments

Post A Comment