Cueillir l’innocence.

350,00

Aujourd’hui, la petite Emma a les yeux dorés. 

Des étoiles se sont installées dans son regard. 

Pour la première fois, on vient de lui offrir un rose ! 

Ce cadeau la trouble au point qu’elle n’ose plus rien dire.

Sa bouche s’efface derrière la rose. 

On se demande alors : que cache ce mutisme ? 

A-t-elle remarqué que cette rose est particulière ? 

Et vous, savez-vous ce que cette fleur a de si spécifique ? 

L’intensité de son rouge contraste avec la douceur du tableau. 

Ce rouge rappelle une forme de violence. 

La violence de la passion. 

Cette passion qui s’exprime à travers le désir amoureux. 

Mais aussi la passion qui enflamme les âmes religieuses. 

Pourtant, ce n’est pas le vrai message.

Si vous prenez quelques secondes pour observer cette rose, vous  remarquerez qu’elle ne comporte aucune épine. 

Emma peut profiter de l’intensité sans danger. 

Nous aussi cueillons, cueillons non pas la jeunesse, mais l’innocence !

Apprenons à profiter de la vie avant de la craindre. 

5 en stock

Cueillir l’innocence, lithographie de Laura Loriers.

Titre : Cueillir l’innocence.

Artiste : Laura Loriers dit le graveur fou.

Date de création :  2021

Thème : portrait

Style : art figuratif,

Informations techniques de l’estampe :

Technique : Gravure sur bois en couleur. Impression japonaise.

Format gravure : 59 x41 cm

Format estampe : 66 x 44 cm

Couleur  dominante : Bleu et rose

Support : papier népalais façon japon

Nombre d’exemplaires : 6

Système d’accrochage : non inclus.
Système d’accrochage conseillé : entre deux verres.

Selon les codes de l’estampes :

Chaque estampe est signée, numérotée et datée sous l'image et au crayon à papier. Les papiers sont coupés au coupe-papier afin de conserver les franges (l'aspect déchiré ) caractéristique des estampes d'art et si cher aux amateurs de gravures  et de bibliophilie.

 

Quelques mots sur l'artiste.

Diplômée des Beaux-arts et passionnée de gravure Laura Loriers a beaucoup voyagé dans le but d’enrichir sa technique. C’est lors d’une résidence au Japon qu’elle prend le pseudonyme du Graveur Fou et décide de promouvoir l’estampe et l’histoire de l’art au près du plus grand nombre. A travers son travail, elle véhicule des valeurs qui lui sont chères : la générosité, le partage et l'authenticité.
Catégorie : Étiquettes : , , , , ,