En quête d’un regard neuf.

250,00

En quête d’un regard neuf :

Le premier avril, je repense aux poissons rouges.

Pas très original me direz-vous !

Il reste que leurs yeux globuleux me fascinent.

Depuis l’enfance, leur présence m’apaise.

Ils accompagnent mes voyages difficiles.

Seule dans ma chambre, les dessiner me redonne l’espoir.

En imaginant la vie à travers leurs yeux, je retrouve le goût de l’éveil.

Ils nous montrent qu’on peut vivre sans mémoire.

Ils nous soufflent que la répétition est belle.

La vie n’est que l’éternel recommencement du même, non ?

Pourtant, dans leurs grands yeux vides, nous découvrons que chaque journée est une nouvelle aventure.
Pour cela, il suffit d’y apposer un regard neuf.

Et si vous donniez aux choses de nouvelles couleurs ?

 

2 en stock

En quête d’un regard neuf, lithographie de Laura Loriers.

Titre : Un regard neuf

Artiste : Laura Loriers dit le graveur fou.

Date de création :  2011

Thème : animalier

Style : art figuratif,

Informations techniques de l’estampe :

Technique : chromolithographie.

Format gravure : 30×30 cm

Format estampe : 31x 35 cm

Couleur  dominante : Rouge et noir

Support : papier

Nombre d’exemplaires : 5

Système d’accrochage : non inclus.
Système d’accrochage conseillé : cadre photo cadre noir, papier de fond rouge.

Selon les codes de l’estampes :

Signature, date, titre et numérotation sont marqués au crayon à  papier sur chaque lithographie.

 

Derrière la gravure, l’histoire.

J’étais étudiante aux Beaux-arts de Dresde lorsque j’ai réalisé cette estampe. Lorsque je suis arrivée dans ma chambre d’étudiant, je me suis sentie comme un rat dans un laboratoire.  

La première chose que j’ai faite fut de tenter de trouver mes marques. J’ai crée des poissons avec les emballages des courses alimentaires. Les mêmes poissons que ceux qui étaient dans la chambre de ma mère et que je prenais plaisir à contempler étant enfant. 

 

Quelques mots sur l'artiste.

Diplômée des Beaux-arts et passionnée de gravure Laura Loriers a beaucoup voyagé dans le but d’enrichir sa technique. C’est lors d’une résidence au Japon qu’elle prend le pseudonyme du Graveur Fou et décide de promouvoir l’estampe et l’histoire de l’art au près du plus grand nombre. A travers son travail, elle véhicule des valeurs qui lui sont chères : la générosité, le partage et l'authenticité.
Catégorie : Étiquettes : , , ,