L’âge de la sagesse.

80,00

La toile représente Louisa.

Entre les deux, une mutation s’est opérée.

À gauche, Louisa est une jeune femme arrogante.

Elle s’enferme dans ses certitudes

pour ne pas exprimer ses émotions.

À droite, l’âge aidant, elle a appris à rencontrer ses sentiments.
Aussi, elle retrouve la légèreté pour exprimer sa personnalité.

Louisa est devenue une femme affirmée, mais sensible.

L’audace d’être soi la rend puissante.
Ceux qui la côtoient veulent l’imiter.
L’artiste effacé sur le premier tableau reprend confiance.

Et si pour regagner confiance, il suffisait d’être soi ?

Louisa, linogravure noir et blanc de Laura Loriers.

Titre : L’âge de la sagesse.
(En tête-à-tête avec Matisse IX)

Artiste : Laura Loriers dit le graveur fou.

Date de création : 2020

Thème : Histoire de l’art, Matisse, Portrait.

Œuvre référence : Carmelina, de Matisse.

Style : art figuratif, fauvisme, expressionnisme

 

Informations techniques de l’estampe :

Technique : linogravure.

Format gravure : 12 x 10 cm

Format estampe : 20 x 15 cm

Couleur  dominante : Noir et Blanc (noir vignette de Charbonnel.)

Support : papier Hahnemühle 125g/m2, bords frangés

Nombre d’exemplaires : 3

Système d’accrochage : non inclus.
Système d’accrochage conseillé : cadre photo 20×15 cm, cadre noir.

Selon les codes de l’estampes :

Chaque estampe est signée, numérotée et datée sous l'image et au crayon à papier. Les papiers sont coupés au coupe-papier afin de conserver les franges (l'aspect déchiré ) caractéristique des estampes d'art et si cher aux amateurs de gravures  et de bibliophilie.

Numéro dans l’édition, à gauche sous l’image..
Titre, au centre sous l’impression.
Je signe et marque la date à droite, sous l’image.

 

Derrière la gravure, l’histoire.

La mémoire occupe une place à part dans mon travail. Probablement même que c’est ce désir de conserver – de ne pas oublier – qui est l’origine de ma création. Nous sommes loin d’oublier Matisse, qui revient régulièrement sur le devant de la scène artistique. Mais le Matisse dont je parle est celui de mon enfance. Celui avec qui je jouais à cache-cache lors des visites au musée avec mes parents …

 

En tête-à-tête avec Matisse.

Matisse est le peintre de mon enfance, celui à qui je dois mon éveil à l’art. Mes parents m’emmenaient au musée et me demandaient : « est-ce que tu reconnais un Matisse ? » En grandissant un lien sentimental s’est établi avec le peintre, une routine s’est installée. Chaque soir, lui et moi, nous nous retrouvons autour d’un lino. Nous apprenons à nous connaître, nous partageons notre histoire pour mieux vous la transmettre.

Quelques mots sur l'artiste.

Diplômée des Beaux-arts et passionnée de gravure Laura Loriers a beaucoup voyagé dans le but d’enrichir sa technique. C’est lors d’une résidence au Japon qu’elle prend le pseudonyme du Graveur Fou et décide de promouvoir l’estampe et l’histoire de l’art au près du plus grand nombre. A travers son travail, elle véhicule des valeurs qui lui sont chères : la générosité, le partage et l'authenticité.