Le temps de l’insouciance

80,00

La mama italienne s’évade.
Elle quitte la conversation pour rêver.
Un mot l’a transportée dans son passé.
Elle repense à son premier amour.
Elle revit le temps de l’insouciance.

Les années ont passé et n’ont pas
effacé la promesse de cet été.
Tout a changé désormais.
Elle est devenue une mère responsable.

Heureusement, elle garde le souvenir
de la légèreté.

8 en stock

Le temps de l’insouciance, linogravure de Laura Loriers.

Titre : Le temps de l’insouciance.

(En tête-à-tête avec Matisse XXXVIII)

Artiste : Laura Loriers dit le Graveur Fou.

Date de création : 2021

Thème : Histoire de l’art, Matisse, Portrait.

Œuvre référence : La blouse romaine verte, 1939, de Matisse.

Style : art figuratif,

 

Informations techniques de l’estampe :

Technique : linogravure.

Format gravure : 12×10 cm

Format estampe : 20 x 15 cm

Couleur  dominante : Noir vignette de Charbonnel.

Support : papier Hahnemühle 250g/m2

Nombre d’exemplaires : 10

Système d’accrochage : non inclus.
Système d’accrochage conseillé : cadre photo 20×15 cm, baguette noir.

Selon les codes de l’estampes :

Chaque estampe est signée, numérotée et datée sous l'image et au crayon à papier. Les papiers sont coupés au coupe-papier afin de conserver les franges (l'aspect déchiré ) caractéristique des estampes d'art et si cher aux amateurs de gravures  et de bibliophilie.

 

Numéro dans l’édition, à gauche sous l’image..
Titre, au centre sous l’impression.
Je signe et marque la date à droite, sous l’image.

 

 

En tête-à-tête avec Matisse.

Matisse est le peintre de mon enfance, celui à qui je dois mon éveil à l’art. Mes parents m’emmenaient au musée et me demandaient : « est-ce que tu reconnais un Matisse ? » En grandissant un lien sentimental s’est établi avec le peintre, une routine s’est installée. Chaque soir, lui et moi, nous nous retrouvons autour d’un lino. Nous apprenons à nous connaître, nous partageons notre histoire pour mieux vous la transmettre.

Quelques mots sur l'artiste.

Diplômée des Beaux-arts et passionnée de gravure Laura Loriers a beaucoup voyagé dans le but d’enrichir sa technique. C’est lors d’une résidence au Japon qu’elle prend le pseudonyme du Graveur Fou et décide de promouvoir l’estampe et l’histoire de l’art au près du plus grand nombre. A travers son travail, elle véhicule des valeurs qui lui sont chères : la générosité, le partage et l'authenticité.