Réflexions nocturnes.

Peut-on être artiste en ne créant que deux heures par jour ?

2heures seulement car les deux heures suivantes sont consacrées aux tâches administratives.

D’où vient cette réflexion ? elle est dans la continuité de l’expérience que je mène depuis quelques mois : “travailler moins pour vivre plus”.
Je rêvais de me balader 2 heures chaque jour dans les bois.  Comme Siemen Dijksra. Je n’y suis allée que deux ou trois fois.

Une journée de 4 heures ?

Pourquoi 4heures ? Parce que je me suis déjà aperçue plusieurs fois que j’avais du mal à être réellement productive plus longtemps.  Mais sûrement à cause de la distraction ? Mais voilà, a peine deux jours en résidence (7h30 par jour) et nous voilà déjà tous les deux épuisés.

Et je ne peux que constater :

  • 10h30-12h c’est top.
  • 12h30-15h, c’est chouette.
  • 15h-16h c’est loooong. Voir ennuyeux. Je tourne en rond en attendant la pause.
  • 16h enfin, le goûter, les visites, le bavardage.

Plannification.

Comme à chaque fois que je rencontre un problème de temps, je planifie. Je passe un temps monstrueux à planifier des choses que je ne tiens pas. Mais à chaque nouvelle version, un élément trouve la place qui lui convient.

La planification est un moment très important. Intense de réflexion. Par exemple là; je me suis sincèrement demander – suite à un imprévu – si j’étais capable de travailler 142heures sur une semaine. Non.

Les trois 8.

J’ai listé toutes mes activités. Y en a pour environ 8heures. J’ai pensé “facile je travaille 8heures et je dors 8heures” (oui on est plus à 4heures par jours, mais j’ai le fantasme de pouvoir graver 12heures par jour, non stop). 

Et puis c’est le modèle courant, donc il a du faire ses preuves. Mais j’ai oublié le temps consacré aux repas (depuis la préparation à la digestion) soit 4heures par jours. Je me connais marmotte donc pas question de rogner sur le sommeil. Alors oui, il est admis qu’ils sont à prendre sur le temps de récréation. Mais ce n’est pas une récréation, c’est vital. Pourtant, j’ai bien mis le ménage dans mes 8h de loisirs et on ne peut pas dire que ce soit une partie de plaisir.
Donc une fois soustrait les repas, ne reste plus que 4h.

Le temps de la discipline.

Je me souviens lorsque j’étais étudiante. 12h par jour à l’atelier. En pleine forme et heureuse. Pourquoi je n’y arrive plus ?

Je vivais dans un studio, sans chat ni oiseau, mangeais des soupes déshydratées tous les midis parfois même le soir. Et comble du luxe, l’école avait des femmes de ménage. L’entretien de l’atelier n’avait donc lieu que tous les trimestres. 

Il paraît que Darwin ne travaillait que 4h par jour. Mais Sfar conseille de dessiner au minimum 4heures par jour, y compris les week-end. C’est ce que je fais (en équivalent gravure) mais je ne me promène pas dans les bois comme cet artiste que j’adore. Mais lui, n’a pas envie d’avoir un jardin extraordinaire.

No Comments

Post A Comment