Un petit air de Bretagne. 25 – 31 janvier

Coup de cœur pour Amélie,

céramiste à Rochefort-en-Terre.

Amélie et une de ses créations.

Lundi :

#244
  • Nous sommes en Bretagne chez “la P’tite Famille”. Leur maison est très belle et le jardin agréable. Il Nous les aidons à vider les cartons, monter les meubles, etc. y a une comtoise, “le cœur de la maison”.
    Pour cette semaine j’ai adapté mon organisation. Quand la maison dort je travaille sur mes outils de com’ dont l’image de marque. Je m’avance lorsqu’il y a un “creux silencieux”. Les pauses “bavardages” sont consacrées au dessin des motifs et la gravure.
  • Début d’un nouveau Matisse : les yeux bleus. Ca faisait longtemps que j’avais envie de le graver. Il est bien adapté à cette période car je prends beaucoup de retard au moment d’imprimer le second passage. Ainsi, demain ou après demain, je l’aurai terminé. Il y a toute une série de penseuse dans mon livre source que je souhaiterais aborder.

Mardi :

#245, 246, 247
  • Je rêve qu’après avoir passé plus d’une heure sur un article, une fausse manip’ me fait tout perdre. Je me réveille. Le cœur de la maison sonne 4h. A 4h30, je décide de me lever si j’entends sonner 5heures à la comtoise. A 5h je me lève.
  • Je travaille sur la newsletter. Il me reste un détail à créer et un article à rédiger pour la compléter.
  • Je rédige trois nouveaux textes sur Matisse pour Ester. J’adore ce travail. Ce qui était initialement un simple exercice technique se révèle bien plus profond. Moi qui pensais choisir comme ça un peu au hasard, je réalise en écrivant, que chacun d’eux renvoie à des thèmes bien précis qui me touchent particulièrement. Finalement, contrairement à ce que certains me reprochent, mon travail est loin d’être décousu ou de partir dans tous les sens.
  • Dans le cadre de la formation sur l‘image de marque, je réalise mes nuages artistiques. L’un concerne mon artiste, l’autre mon art. Si je devais grossièrement résumer, c’est-à-dire mes valeurs, passions, origine, faits marquants d’un côté et mes oeuvres et leurs particularité de l’autre. Ca aide à y voir plus clair.
mes nuages d’art

Mercredi :

#248
  • Début d’un nouveau Matisse à partir de “nu noir et or”. Un des 1er que j’ai voulu réaliser mais je n’osais pas me lancer. Maintenant, un an plus tard j’ai gagner en liberté et me détache de la technique. Ce que j’écris me semble paradoxal : je me détache de la technique alors que je suis en plein exercice technique.
  • Le formation sur l’image de marque nous envoie un cours sur la signature logo.

Jeudi :

#250
  • Je termine la rédaction de ma première nouvelle newsletter, totalement revue avec l’aide d’Ester pour le contenu. Ne reste plus qu’à relooker visuellement et surtout à régler des petits problèmes techniques afin de gagner du temps…
  • Rencontre avec Amélie Clermont de l’atelier d’escampette.
  • On parle arbre généalogique et je réalise soudain qu’un membre de la famille que je connais depuis toujours et vois régulièrement est ce qu’on peut appeler une “belle grand’tante”. Emotion pour toutes les deux, on était ravie.
  • Alexandre est reparti aujourd’hui et a déjà hâte de revenir. La maison achetée pour devenir la maison de la famille et du bonheur à remporter tous les suffrages.

Mais qui est Amélie ?

Aujourd’hui nous étions invité à dîner chez un membre de la famille de mon mari, qui habite à Arzon, dans une jolie maisonnette au bord de l’eau. Nous n’étions pas venus depuis une dizaine d’années.

Sur le pas de la porte je suis accueillie par une inconnue. Toute vêtue de orange elle a le sourire malicieux et les yeux qui pétillent. Elle me plait déjà. Je fus séduite lorsque, arrivés au dessert – une galette des rois – elle réalise que c’est elle qui a la fève. Elle profite que son compagnon soit en pleine conversation avec nous pour lui glisser incognito la fève dans sa part. J’étais séduite.

Amélie a longtemps été graphiste dans les banques, en région parisienne. Vers 55 ans, elle a senti le vent tourner et s’est réorientée. Après une introspection, c’est la révélation : elle veut faire de la poterie ! Direction la Bretagne où elle se forme et s’installe. C’est à Rochefort-en-Terre, village d’artisans, qu’elle ouvre son atelier boutique : atelier d’escampette.

Coup de cœur.

J’aime son originalité, son esprit ludique. Elle aime la thématique de l’homme sauvage, crée des poteries musicales, mobiles ou articulées… calligraphie des trames à même l’émail. Personnellement, j’ai eu un coup de coeur pour “trace de potière”, une série marquée par des traces de mains bleues. Ca m’a aussitôt rappelé mes tasses d’atelier toujours pleine d’encre et la période où j’imprimais la série ciel et mer.

Cette rencontre s’est achevée sur des promesses de vite se revoir. Elle organise un marché de la poterie dans le château de Rochefort-en-Terre le 14 juillet. Je lui ai parlé d’art en jardin organisé par Sophie Gautier et elle pense déjà à une expo des petits bonhommes de Simon. J’ai aussi réservé une initiation dans son atelier afin de réaliser des empreintes émaillées de mes matrices en lino comme le faisait Picasso.

Découvrir le travail d’Amélie : www.atelierdescampette.fr

vendredi :

#251
  • Je termine la gravure d’un enième Matisse. Il faudrait que je prenne le temps d’encrer et de compter.
  • Envoie de la 1ere version de mon infolettre repensée avec Audasioux. J’ai mis un fond d’écran pour téléphone en cadeau, et je suis très touchée de voir qu’il a été téléchargé.
  • Tatou voudrait un tableau de style japonais pour son salon dans les tons de bleus. Ca tombe bien, j’ai un projet qui correspond !

Samedi :

#252
  • On quitte la Bretagne, direction Chateaudun pour retrouver mon meilleur ami qui y emménage.
  • Retours très encourageants de ma newsletter. Va falloir instaurer la routine et trouver comment la développer (et surtout mettre en place toutes les idées).
  • Travail sur mon logo.

Dimanche :

#253
  • Création de toute la panoplie de correspondance artistique (carte de visite, carte postale, papier à lettre …)
  • Création de ma chartre graphique. Maintenant il va falloir l’appliquer.
  • Raclette et chocolat.
No Comments

Post A Comment